English

Remboursement de la psychothérapie

Depuis le 1er juillet 2022 les psychologues-psychothérapeutes peuvent facturer leurs prestations à la charge de l’assurance-maladie obligatoire sur la base d’une prescription médicale.

[N.B.: la prescription ordinaire est limitée aux médecins titulaires de titres de spécialisation spécifiques (art. 11b, al. 1, let. a, OPAS). Les interventions de crise ou les thérapies de courte durée pour les patients atteints de maladies graves, pour un nouveau diagnostic ou dans une situation mettant la vie en danger, peuvent être prescrites une fois pour un maximum de dix séances par des personnes titulaires d’un titre postgrade fédéral (toutes spécialités médicales, médecins praticiens compris) (art. 11b, al. 1, let. b, OPAS)].

Vous avez ainsi le choix:

  • continuer à financer le suivi via l’assurance complémentaire, dans la mesure où votre contrat le prévoit (attention, la plupart des assurances complémentaires ont modifié leurs contrats pour qu’ils cessent de rembourser la psychothérapie dès 2023 voire avant);
  • passer par l’assurance de base et demander une prescription par un·e médecin (dans ce cas une maladie doit justifier le traitement) ou encore
  • le payer de votre poche.

Ce choix est effectif au moins en 2022. En effet les assurances complémentaires ne sont pas tenues à rembourser la psychothérapie, et c’est possible qu’elles cessent de le faire à partir de 2023 (à vérifier bien sûr en pratique).

Il y a possiblement aussi des conséquences au fait de faire passer le traitement via l’assurance de base, notamment si vous voulez contracter un emprunt ou une assurance spécifique. Ces organes peuvent dans certains cas émettre des restrictions sur la base d’un diagnostic.

Enfin, il est probable que certaines assurances ne paient pas les factures avant que le canton de Neuchâtel n’ait défini une solution tarifaire. Dans tous les cas et selon la Fédération Suisse des Psychologues, les factures seront payées à partir du 1er juillet avec effet rétroactif.

 

Modèle de document de prescription pour psychothérapie à l’usage des médecins

 

Sources:

– site de la Fédération Suisse des Psychologues (zone membre)